Les Présidents de la Fédération liégeoise du Parti Socialiste

Les présidents de la Fédération liégeoise du Parti Socialiste

1918 – 1940  Léon TROCLET Bagimont, le 14 février 1872 – Liège, le 7 octobre 1946

Journaliste,Léon Troclet est Conseiller communal (1904), puis Echevin de Liège (1933), de même que Conseiller provincial (1900) et Député de 1900 à 1904, de 1907 à 1936 et de 1945-1946. Il assume la fonction de Secrétaire de la Fédération liégeoise du POB de 1896 à 1900, puis en devient le Président de 1918 à 1940.

 Troclet participe à la création de l’Action Wallonne le 20 octobre 1912. Il est également un des premiers socialistes wallons à se rallier à l’idée du fédéralisme : son projet fédéraliste ressemblait fortement à la situation actuelle (Flandre, Wallonie et agglomération bruxelloise).

C’est en tant que Président de la Fédération liégeoise du POB qu’il est responsable du premier congrès des socialistes wallons. Au sortir de la guerre, il devient membre du Congrès national wallon.

Auteur de nombreux écrits politiques, Léon Troclet lance la première mouture du journal La Walloniequi ne survit que 10 jours. Cette publication préfigure le journal éponyme. Il est aussi le père de Léon-Eli Troclet.

 1940 – 1945 Joseph LECLERCQ Beyne-Heusay, le 9 mai 1886 – Beyne-Heusay, le 12 avril 1961 

Natif de Beyne-Heusay, Joseph Leclercq est issu d’une famille de houilleurs et descend dans la mine à l’âge de 12 ans.

Il est ensuite employé dans une coopérative socialiste. Lors de la guerre 14-18, il effectue toute la campagne de l’Yser, combattant sur la Somme et devant Verdun.

A la fin du conflit, il est appelé au Secrétariat Permanent de la Centrale des mineurs du district de Fléron. Elu Conseiller communal de Beyne-Heusay en 1921, il devient Echevin en 1925 et Conseiller provincial socialiste de 1932 à 1945.

Pendant la seconde guerre mondiale, Leclercq a une activité clandestine de première importance. Ainsi, de 1940 à 1945, il préside aux destinées du Mouvement Socialiste Clandestin à Liège. Il est aussi un des responsables du Monde du Travail qui deviendra l’organe de la Fédération liégeoise du Parti Socialiste.

Député permanent de 1936 à 1940, Joseph Leclercq est nommé Gouverneur de la Provincede Liège de 1945 à 1953.

Il s’éteint le 12 avril 1961.

1945 – 1959 Joseph MERLOT Seraing, le 14 septembre 1885 – Seraing, le 31 janvier 1959 

Agent commercial, Joseph Merlot est successivement Conseiller communal (1911-1952), Echevin (1912) et Bourgmestre (1921-1946) de Seraing. Député de 1924 à 1958, il est également Ministre des Travaux publics et de la Résorption du Chômage (1936-1938), puis Ministre de l’Intérieur et de la Santé (1938-1939).

En 1940, Merlot entre dans la Résistance et participe aux travaux du Rassemblement démocratique et socialiste wallon. Il est démis de ses fonctions mayorales et est arrêté et déporté à Nordhausen en 1943.

Pour son action durant la guerre, il est nommé Ministre d’Etat en 1945. On lui confie encore les Ministères de l’Intérieur (1946), du Budget (1946-1948) et de l’Administration Générale et des Pensions (1948-1949).

Président du Congrès national wallon, il est un fédéraliste convaincu. Lors de la Question Royale, partisan de l’abdication du Roi, Merlot rencontre Léopold III pour discuter d’une éventuelle consultation populaire.

Joseph Merlot est également le Président de la Fédération liégeoise du PSB de 1945 à 1959.

1959 – 1977 Simon PAQUE Grâce-Berleur, le 26 décembre 1898 – Grâce-Berleur, le 17 décembre 1977 

Ancien mineur, Simon Paque descend dans la mine à l’âge de 13 ans. Durant la 1ère guerre mondiale, il est emprisonné en Allemagne en raison de ses activités politiques. En 1923, Paque devient policier communal, puis Receveur communal honoraire de Grâce-Berleur (1929).

Ancien membre des Jeunes Gardes Socialistes, il mène plusieurs missions sanitaires en faveur de l’Espagne Républicaine et rejoint la Résistance durant la guerre 40-45. Pendant ce conflit, c’est clandestinement qu’il contribue à la mise place du futur PSB.

Opposé au retour de Léopold III sur le trône, Simon Paque s’adresse aux manifestants avant les événements de Grâce-Berleur (la gendarmerie tira dans la foule hostile à Léopold III tuant 4 personnes).

Il est élu député de 1949 à 1968 et, en fédéraliste convaincu, il s’engage ardemment en faveur d’une plus grande autonomie wallonne.

Parallèlement, il devient vice-président de la Fédération liégeoise du PSB (de 1945 à 1959), puis président de 1959 à 1977.

1977 – 1986 Edouard CLOSE Verviers, le 8 Juillet 1929 

Après des études secondaires à l’Athénée Royal de Liège, Edouard Close obtient le diplôme de technicien en législation sociale et du travail.

De famille socialiste, il entre aux Jeunes Gardes Socialistes, dont il est Secrétaire Général, puis Président. Il assume aussi la Présidence du Conseil National de la Jeunesse de 1965 à 1971. Il est aussi Secrétaire National de la Mutualité Socialiste de 1955 à 1970.

IL est député à la Chambre des Représentants de 1968 à 1974 et Sénateur élu direct de 1974 à 1977. Il devient Secrétaire d’Etat à l’Economie Régionale Wallonne (1972 – 1973), puis Ministre de l’Intérieur (1973-1974).

Conseiller communal de la Ville Liège depuis 1959, Edouard Close devient Echevin de l’Enseignement (1971-1972). Il revient aux affaires communales en 1974 en tant qu’Echevin des Services Sociaux et de la Famille. En 1977, il devient ensuite Bourgmestre de la Ville de Liège, poste qu’il occupe jusqu’en 1991.

Il est président de la Fédération liégeoise du Parti Socialiste de 1977 à 1986.

1986 – 1990 Paul BOLLAND Le 17 septembre 1939 

Elève appliqué de l’Athénée de Visé, Paul Bolland réalise ensuite des études de Philologie Classique à l’Université. Après le service militaire, il entame une carrière d’enseignant à Jonfosse, puis à l’Athénée Saucy.

Issu d’une famille catholique et socialiste, il s’affilie au Parti Socialiste dès la fin de ses études et est élu Conseiller provincial du Canton Dalhem en 1974, puis Echevin de la commune de Dalhem (1977-1981). En 1977, il devient Secrétaire national francophone, puis Député permanent en 1981. Secrétaire de la Fédération liégeoise du Parti Socialiste, il en occupe la présidence de 1986 à 1990.

En 1990, Paul Bolland devient Gouverneur de la Province de Liège avec la ferme intention de promouvoir par des grands événements le Pays et la Province de Liège. C’est grâce à son action et à sa passion pour le cyclisme que Liège et sa Province accueillent le départ du Tour de France en 2004. Très sensible au « Domaine Touristique de Blegny-Mine », le Gouverneur quitte le Palais Provincial en 2004.

Actuellement, Paul Bolland se consacre à la présidence du club cycliste, le Royal Pesant Club Liégeois, et au théâtre du « Trianon »

1990 – 1991 Marguerite REMY Seraing, le 1 janvier 1923 

C’est en 1958 que Marguerite Remy entre au service de la Fédération liégeoise du PSB en tant qu’employée au Secrétariat. Elle devient ensuite Secrétaire Fédérale de 1974 à 1990. Elle est la première femme à accéder à la présidence de la Fédération liégeoise du Parti Socialiste (1990 – 1991).

De 1978 à 1985, elle siège comme Sénateur Provincial, puis devient Présidente de la Femme Prévoyante Socialiste de Liège (FMSS) de 1985 à 1995.

Marguerite Remy se décrit comme suit : « [Je fus] Présente dans les structures fédérales de 1958 à 1991, soit pendant 33 années de militantisme et de travail en ressentant avec intensité les heurs et malheurs de la vie politique liégeoise ».

 

1991 – 1992 Lambert VERJUS Heure-le-Romain, le 19 novembre 1944 

Membre du Comité de l’USC d’Oupeye avant d’en être le Président, Lambert Verjus a aussi représenté le canton de Bassenge au sein du Comité Fédéral avant d’y être élu directement.

Conseiller général du PS, Lambert Verjus a aussi présidé la Fédération du PS de Liège de 1991 à 1992, mandat extrêmement lourd à assumer car c’est, en effet, le 18 juillet 1991 que fut assassiné un des plus grands militants de la Fédération liégeoise : André Cools. Il fut aussi Chef de Cabinet adjoint de Willy Claes, Chef de Cabinet d’André Cools et d’Alain Vanderbiest, ainsi qu’Echevin et Conseiller communal d’Oupeye.

Lambert Verjus est aujourd’hui le Président du Ministère Fédéral de l’Economie maintenant appelé SPF.

1993 – 1995 Michel DAERDEN Baudour, le 16 novembre 1949 

Fils de cheminot, Michel Daerden entreprend des études universitaires orientées vers les sciences commerciales et économiques. Il entame ensuite les carrières de reviseur et de professeur de Gestion aux HEC de Liège.

Michel Daerden est élu Conseiller communal d’Ans en 1982, puis Echevin (1991-1993) et enfin Bourgmestre depuis 1993. Il est très actif dans le redressement économique liégeois : il préside aux destinées du GRE et de l’Avenir du Pays de Liège.

Parlementaire de l’Arrondissement de Liège en 1987, il devient Ministre fédéral de la Politique scientifique et des Infrastructures (1994-1995), puis Ministre fédéral des Transports de 1995 à 1999. A la Région Wallonne, il est Ministre de l’Emploi, de la Formation et du Logement et, à partir de 2000, Vice-président du Gouvernement Wallon en charge des Finances, du Budget, de l’Equipement et même, jusqu’en 2004, des Travaux Publics, du Logement. A la Communauté française, il est Ministre du Budget (2003-2004), puis, à partir de 2004, Vice-président en charge du Budget, des Finances, ce à quoi s’ajoute le Patrimoine (jusqu’en 2007), la Fonction Publique et les Sports (depuis 2007).

Michel Daerden a été Président de la Fédération liégeoise du PS de 1993 à 1995.

1995  Jean NAMOTTE Herstal, le 1er décembre 1934 

Jean Namotte débute sa carrière en 1957 comme instituteur dans sa commune natale. Après 17 ans, il devient Inspecteur de l’Enseignement communal. Désireux de servir autrement sa commune, il prend la tête du CPAS d’Herstal. En 1988, Jean Namotte est élu Bourgmestre d’Herstal. Il occupera ce poste pendant 18 ans, avant de laisser sa place en 2006 à Frédéric Daerden. Il reste, cependant, conseiller communal et membre de l’USC.

Jean Namotte fut aussi membre de la Chambre des Représentants et Député wallon en 1995. C’est également en 1995 qu’il assure l’intérim à la présidence de la Fédération liégeoise du Parti Socialiste, après en avoir été le Vice-Président.

Sa carrière peut se résumer ainsi : travailler à la revalorisation de l’Enseignement et du rôle des enseignants, aider à la réinsertion sociale des plus démunis, aide personnalisée aux handicapés, poursuivre le redressement social pour les pensionnés et prépensionnés, œuvrer pour un environnement plus sécurisant, protection et embellissement de l’environnement, écoute attentive des citoyens par un dialogue régulier.

1995 – 1997 Michel DIGHNEEF Tilleur, le 20 septembre 1936 

Diplômé de l’ECSAC, Michel Dighneef est employé de la FMSS à partir de 1954. Il en devient le Secrétaire Général de 1985 à 2001. Parallèlement, il accède à la Présidence des « Pharmacies du Peuple » de 1985 à 2001 et est aussi Administrateur Délégué de la Clinique André Renard de 1985 à 2001.

Elu Sénateur de 1991 à 1995, il est ensuite Député fédéral de 1995 à 1999. Il est très actif au sein du mouvement socialiste, préside la Fédération liégeoise du Parti Socialiste de 1995 à 1997.

Par la suite, Michel Dighneef est encore Président de la Société Coopérative « Pharma Santé » et administrateur des « Pharmacies du Peuple ». Il est resté membre du Conseil d’Administration de la FMSS jusqu’en 2001.

 

1997 – 2003 Jean-Claude PEETERS Ans-Alleur, le 2 août 1952 

Après un graduat en informatique, Jean-Claude Peeters devient, en 1975, Agent de la SNCB et entre dans la délégation syndicale de la CGSP. Passionné par la problématique de la mobilité et par la formation aux nouvelles technologies, il occupe une fonction permanente orientée vers l’information et la formation des affiliés et militants (1983-1997).

Affilié au PSB dès ses 20 ans, Jean-Claude Peeters siège au Conseil Provincial de la Jeunesse en qualité de représentant des mouvements de la Jeunesse socialiste de l’arrondissement de Liège. Il est aussi membre du Comité cantonal du Parti Socialiste de Saint Nicolas-Ans depuis 1978. En 1977, il est élu Conseiller communal et devient Echevin en 1995 à Ans. Depuis le début des années 90, il est très impliqué dans la démarche des intercommunales liégeoises et notamment à la présidence de l’AIDE de 2001 à 2007.

Investi dans les structures du Parti Socialiste, il est membre de l’USC d’Ans dont il devient le Président de 1991 à 1994. Ensuite, il assume la présidence de la Fédération liégeoise du Parti Socialiste de 1997 à 2003.

2003 – 2005 Guy MATHOT Nandrin, le 26 avril 1941 – Liège, le 21 février 2005

Bourgmestre de la Ville de Seraing, il était membre du Bureau National du Parti socialiste.

Il assumait de nombreuses fonctions au sein de plusieurs composantes du P.S. et de sociétés publiques diverses.

Il se posait en ardent défenseur des intercommunales liégeoises ainsi que de dossiers extracommunaux comme le TGV et la création d’une communauté urbaine (Contrat Grandes Villes).

Il fut Ministre à plusieurs reprises ainsi que Vice-Premier Ministre au gouvernement fédéral (1980 : Ministre de l’Éducation nationale, puis de l’Intérieur et du Budget ; 1981 : vice-Premier Ministre et Ministre du Budget) et à la Région Wallonne (1977 : Ministre des Travaux publics et des Affaires wallonnes ; 1992 : Ministre des Affaires intérieures, des pouvoirs locaux et des travaux). Il fut également Sénateur provincial en 1987, député fédéral en 1971 et 1988 et Sénateur en 1991

Il a marqué de son empreinte la vie politique nationale, régionale et locale.

 

 

2005 – … Willy DEMEYER Liège, le 17 mars 1959

Avocat au Barreau de Liège jusqu’en 1991, Willy Demeyer est affilié au Parti Socialiste depuis 1981.

Elu conseiller communal de la ville de Liège dès 1989, il est fait Chef du Groupe Socialiste l’année suivante. Après avoir été échevin des Travaux (1991), il devient Bourgmestre de Liège le 29 novembre 1999. Il succède à Jean-Maurice Dehousse, devenu député européen. Il est réélu le 8 octobre 2006 avec 18.999 voix de préférence.

Président de plusieurs groupements actifs dans le domaine économique (Port autonome de Liège, Association Liégeoise du Gaz), culturel (Opéra Royal de Wallonie, Théâtre wallon du Trianon, Foyer culturel de Jupille-Wandre), sportif (club de basket de Jupille) et présent également dans le domaine de la jeunesse, il est très impliqué dans le développement de la cité ardente.

Il renonce à son mandat de Député wallon acquis en 2004 pour présider, depuis 2005, la Fédération liégeoise du P.S.

Textes de l’exposition permanente installée dans les bâtiments de la Fédération liégeoise du PS.