Fernand Dehousse (Liège, le 3 juillet 1906 – Liège, le 10 août 1976)

Docteur en droit, licencié en sciences sociales, agrégé de l’enseignement supérieur et Professeur de l’Université de Liège. En fédéraliste convaincu, c’est avec Georges Truffaut qu’il rédige L’Etat fédéral en Belgique (1936). Affilié au parti libéral, Fernand Dehousse devient un des collaborateurs attitrés du « Monde du Travail » clandestin pendant la guerre. Finalement, il opte pour le PSB et poursuit alors son travail sur le fédéralisme belge.

En 1951, il représente la Belgique à la Conférence de San Francisco et participe ainsi à la rédaction de la Charte de l’ONU.

Sénateur coopté depuis 1950, il est élu Sénateur de Liège en 1968. Fernand Dehousse exerce deux mandats ministériels : Ministre de l’Education nationale en 1965-1966 et Ministre des Relations communautaires de 1971 à 1972.

D’autre part, il est membre de l’Assemblée Commune de la CECA, membre de l’Assemblée consultative du Conseil de l’Europe -qu’il préside de 1956 à 1959-, membre de l’Assemblée de l’Union de l’Europe occidentale et membre du Parlement Européen, dont il assure un temps la vice-présidence.

Marié à Rita Lejeune (Professeur à l’Université de Liège), il est le père de Jean-Maurice Dehousse (Bourgmestre de Liège de 1994 à 1999). On retient de lui l’image d’un ardent défenseur du fédéralisme et de l’Europe.