Henri Fléron (6 février 1931 – 28 décembre 2013)

Henri Fléron

Henri Fléron est né le 6 février 1931. Issu d’un milieu ouvrier, il dût entrer dès la fin du cycle inférieur de l’enseignement secondaire dans la vie active et fut engagé comme ouvrier dans l’imprimerie d’un journal liégeois.

Son engagement politique remonte à la grande grève de l’hiver 1960-61 menée contre les mesures d’austérité du gouvernement social chrétien-libéral de Gaston Eyskens. Il soutient alors les propositions d’André Renard pour des réformes de structure et le fédéralisme.  

Affiche pour les élections provinciales de 1987.

Suppléant de la liste du PSB de la commune dont il porte le nom aux élections communales de 1964, il remplace le démissionnaire Jean Rovive au Conseil communal quelques mois avant la fin de la législature en juillet 1970. Bien que reconduit par les électeurs en octobre de la même année, il choisit de laisser sa place au premier suppléant Antoine Rossius. En 1976, soit après la fusion des communes, il réintègre le Conseil communal et est nommé Echevin en janvier 1977 avec, dans ses attributions, la communication. A ce titre, il dote Fléron d’armoiries officielles, crée le Comité culturel local dont il devient Président et réalise quasiment tout seul pendant six ans un mensuel communal « La Clef ». Bref, il mettra tout en œuvre pour mettre en valeur sa commune. Son mandat d’Echevin s’achève en 1982 mais il reste Conseiller communal jusqu’en 1990. Il continue néanmoins à être très actif dans la vie de sa commune par la suite, poussant encore la liste aux élections communales de 2000.

En plus de son travail dans l’imprimerie qu’il arrête en 1990 et de sa carrière communale, il est élu Conseiller provincial en 1971. Il le restera jusqu’en 2000, soit pendant 29 ans ! Il sera membre de plusieurs commissions provinciales dont celle de la santé publique et de l’environnement, des intercommunales mais aussi de la commission administrative de l’IPES (Institut provincial d’enseignement secondaire) de Fléron ; il sera également membre du comité de gestion du domaine provincial de Wégimont. De 1981 à 1987, il est élu par ses pairs, en période alternée d’un an, Président et Vice-Président du Conseil provincial puis Président de façon continue de 1987 à 1990. Il devient ensuite Député permanent en charge des Affaires générales, du Budget, des Finances, des Sports et de l’Hygiène succédant à Paul Bolland, devenu Gouverneur de la Province, et ce jusqu’en 2000.

Parmi ses autres mandats et fonctions, on citera encore celle d’animateur du PAC de Fléron. Self made man, il était apprécié de tous pour sa bonhommie et son respect des autres. Il est décédé ce 28 décembre 2013 à l’âge de 82 ans.

Guillaume Rimbaud (ALPHAS) – Janvier 2014

Sources :

  • Discours de Gérard Georges, alors Président du Conseil provincial, prononcé à l’occasion de la dernière séance du Conseil provincial à laquelle assistait Henri Fléron, 29 mai 2000 ;
  • Collection de l’ALPHAS de documents électoraux, dossier des élections communales de 1987 ;
  • Linda Musin, Fléron Magnée Retinne Romsée : les élections communales 1921-1976 : du suffrage universel aux fusions des communes, éd. PAC et ALPHAS, Fléron, 1999, p. 46, 49 ;
  • Mémorial de la Province de Liège 1836-1986 : 150 bougies pour un prestigieux anniversaire, [éd. Massoz], [Liège], [1987], p.192